Mises à jour

Qui sommes nous ?

Mis à jour : 19 juillet 2015

Qui sommes-nous ?

La CNCS – Commission Nationale des Commissaires de Stands est une des cinq commissions exécutives du RACB Sport ; les autres commissions exécutives sont la Commission Nationale de Chronométrage, Commission Nationale des Commissaires de Route (rallyes), la Commission Nationale des Commissaires de Piste (circuit), la Commission Nationale de Contrôle Technique et la Commission Nationale Médicale.

Ces différents organes sont indispensables à l’organisation et à la sécurité des compétitions automobiles.  Elles veillent également au respect des règlements et donc à la sportivité des épreuves.

Comment fonctionnons-nous ?

La CNCS se compose d’un Bureau et de commissaires.

Le Bureau est constitué d’un président, d’un ou plusieurs vice-présidents, d’un secrétaire, de membres, de membres adjoints et de stagiaires.  Il reçoit des instructions du RACB Sport et des différents Directeurs de courses et Organisateurs.  Il organise le travail, la répartition et les horaires des commissaires de stands.  Il représente également ces commissaires auprès du RACB Sport et des organisateurs.  Actuellement, notre Bureau est uniquement constitué d’anciens commissaires de stands qui, tout comme eux, sont des bénévoles.

Les commissaires sont répartis en plusieurs groupes de licences (A, B, C et stagiaires).  Ces grades de licences tiennent compte de l’ancienneté mais surtout des capacités à remplir certaines fonctions.  Tout nouveau commissaire commence avec le statut de stagiaire et peut monter de grade de licence en fonction de son assiduité et de son aptitude à gérer des situations délicates.

Quel est notre rôle ?

Nous veillons à la sécurité et au respect du règlement dans la voie des stands.

La sécurité est une de nos grandes préoccupations.  En effet la voie des stands est une zone présentant des risques : de grandes quantités d’essence et de produits inflammables y sont stockées et des ravitaillements s’y déroulent.  Les réglages et réparations des voitures doivent être exécutés rapidement.  A nous de veiller à ce que les consignes de sécurité soient respectées malgré le stress généré par la compétition.  A nous également d’éviter que des spectateurs, souvent inconscients du danger, ne courent des risques pour eux-mêmes et n’en fassent courir aux compétiteurs et officiels.

Le respect du règlement retient également toute notre attention.  Chaque épreuve, chaque championnat, ont leur propre règlement, spécialement en ce qui concerne les arrêts aux stands, les réparations, les ravitaillements, les temps de conduite.  Nous sommes les yeux de la Direction de course en ce qui concerne le respect de ces prescriptions.  Il faut noter que la plupart des articles des règlements sont dictés par des motifs de sécurité.

Nous nous devons d’être toujours attentifs.  Nous nous efforçons d’être précis dans nos interventions  et de toujours rester calmes et polis.  Nous veillons également  à notre présentation car, surtout lors d’épreuves internationales, de par nos contacts privilégiés avec les teams, nous sommes la vitrine du sport automobile belge.

D’autres tâches nous incombent également comme la mise en grille des voitures pour les départs, l’orientation des concurrents vers le podium, vers le parc fermé en fin de course.  Nous sommes également prêts à répondre à des questions les plus diverses : où se trouve la Direction de course, le chronométrage, les douches, etc…

Comment sommes-nous formés ?

Notre « métier » car, bien que nous soyons bénévoles, nous nous efforçons de travailler de la manière la plus professionnelle possible, est avant tout une question d’expérience.  Même les commissaires étant en fonction depuis dix ou vingt ans et ayant participé à de nombreuses épreuves, découvrent encore lors de chaque compétition de nouvelles subtilités.  Les commissaires débutants sont encadrés pendant leurs premières courses par des commissaires chevronnés qui leur apprennent sur le terrain les actes indispensables à un travail efficace en toute sécurité.

Tous les jours, avant le début des épreuves, le Chef de file, c-à-d un membre du Bureau qui organise le travail des commissaires lors de l’épreuve, rappelle au cours d’un briefing les points importants des différents règlements.  Tous les soirs, après l’arrêt des compétitions, il y a de même un débriefing, où les problèmes rencontrés et les solutions trouvées sont évoqués.

Des formations théoriques et pratiques seront organisées en ce qui concerne la protection contre l’incendie, les premiers soins et la technique automobile.

Qui peut devenir commissaire de stands ?

Toute personne âgée de 18 à 70 ans peut être commissaire de stands.  Il est nécessaire d’avoir certaines aptitudes physiques (résistance raisonnable à la fatigue, aux conditions atmosphériques comme le froid, la chaleur, la pluie, supporter facilement la station debout et savoir se déplacer normalement), intellectuelles (savoir lire et écrire) et sociales (nous travaillons toujours en équipes).  Des connaissances mécaniques et linguistiques sont une aide précieuse mais ne sont pas indispensables.

De quels avantages bénéficions-nous ?

Nous sommes tous bénévoles mais nous recevons, outre notre carte de fonction, un emplacement de parking assez proche de notre lieu de travail et une carte pour un accompagnant (sauf pour le Grand-Prix F 1).  L’organisateur nous octroie un défraiement de 15,00 EUR par jour (35,00 EUR pour une épreuve de 24 heures).  Il arrive que certains organisateurs particulièrement sympathiques y ajoutent un lunch paquet, un souvenir,…

Nous participons à toutes les épreuves en circuit organisées avec l’autorisation de notre autorité nationale, le RACB Sport.  Chaque commissaire peut choisir les courses auxquelles il désire participer activement ainsi que les jours où il est disponible car de nombreux meetings commencent déjà le vendredi.  Pour ce faire, il reçoit un formulaire d’inscription du secrétariat de la CNCS tous les deux mois.

Nous avons tous une licence d’officiel du RACB Sport.  Par ce fait nous sommes couverts par une assurance couvrant les dommages corporels pouvant survenir tant lors d’une épreuve où nous sommes en fonction que lors du trajet pour nous y rendre depuis notre domicile.

Notre fonction nous permet de côtoyer régulièrement les plus grandes équipes et les pilotes les plus connus.  Notre efficacité est reconnue non seulement au plan national mais également international (chaque année, certains commissaires parmi les plus expérimentés sont en fonction aux 24 Heures du Mans).

Comment devenir commissaire ?

Il suffit de contacter notre secrétaire (voir rubrique « contact »).  Dès que celui-ci est en possession des coordonnées nécessaires (nom, prénom, date de naissance, adresse et numéro de téléphone), il se fera un devoir de vous envoyer les formulaires à remplir.

 

ÊTRE COMMISSAIRE : UNE AUTRE MANIÈRE DE PARTICIPER ACTIVEMENT AU SPORT AUTOMOBILE !